top of page

notre équipe

Claude Parodi 2.jpg

Dr Claude Parodi

Formateur en hypnose, hypnothérapeute, conférencier

C-Wood.jpg

Dr Chantal Wood

Pédiatre et anesthésiste

thumbnail_Ludivine_edited.jpg

Dr Ludivine Becker

Médecin et addictologue

Guillaume Lauweirier.jpg

Guillaume Lawerier

Kiné

thumbnail_Alexandra Mollet.png

Alexandra Mollet

Infirmière

Photo S.Thiriot.jpg

Séverine Thiriot

Orthophoniste

boris.jpg

Boris Alivon

Chirurgien dentiste, enseignant, formateur en communication PNL 

johan_edited.jpg

Johan le Milinaire

Masseur Kinésithérapeute

a5dec7f6-3532-423f-8b9c-a3a120e4a752.JPG

Sandrine Béjot

Orthophoniste

8f731ecb-6032-472b-8512-0ff3ea1d576a_edited.jpg

Jenny Mocquet

Dentiste

DSCN0782 2.jpeg

Jacques Bohar

Orthodontiste

Avatar 109

Patricia Pineau

Infirmière

PHOTO-2024-03-21-23-22-52.jpg

Philippe Marat

Médecin

d91f0689-3e1a-48ed-ac5a-0e231330cd8c.JPG

Dr Christian Yeni

Dentiste

Avatar 109

Catherine Duflos

Chercheur

Capture d’écran 2024-03-18 à 14.23.58.png

Antoine Avignon

Professeur de médecine

Avatar 109

Nadia Quinou

Sage femme

Avatar 108

Jules Roussalany

Psychologue

Capture d’écran 2019-12-18 à 17.04.48.

Frank Diemer

Docteur en chirurgie dentaire

" Dr. Diemer a obtenu son doctorat en chirurgie dentaire en 1995 à l’Université de Toulouse.

Il est titulaire d’une maîtrise en Science Biologique et Médicale ..."

Claude Parodi

claude parodi
Claude Parodi 2.jpg
Formateur en hypnose
Hypnothérapeute
Conférencier

J'ai découvert l’hypnose à la fin des années 80, lorsque je me suis formé à l’hypnose Ericksonienne au cours de ma carrière de dentiste. A l’époque c’était la première promotion,  nous n’étions que deux dentistes ! La dimension humaine m’a tout de suite intéressé. C’est ce qui m’a donné envie de mettre en place l’hypnose au cabinet et les retours des patients ont été très positifs. Le patient vient avec ses angoisses, ses problèmes… et ensemble on met tout cela de côté pour offrir un soin de qualité. Après 24 années d’hypnose au cabinet,  j’ai voulu faire partager tous les bienfaits de son utilisation dans ma vie professionnelle et personnelle en devenant formateur.

A-grandir est né de mon envie d’élargir mon horizon de formateur en hypnose.  Jusqu’alors je m’adressais uniquement aux professionnels de santé à travers l’hypnose médicale. Aujourd’hui je propose des conférences sur l’hypnose pour le grand public. Je suis entouré d’intervenants spécialisés en hypnose bien-sûr,  mais aussi en bien-être : développement personnel, méditation, psychologie, sport …

L’auto-hypnose a une grande place dans ces domaines car elle permet d’éviter le côté perturbateur du mental. Le but est de travailler sur soi, pour s’aider en pleine conscience sur des difficultés personnelles, des comportements limitants, ou pour accéder à une réelle détente. Souvent on rencontre des personnes qui aimeraient entrer en méditation mais qui sont freinés par leur mental. J’aborde l’auto-hypnose comme une aide pour entrer en méditation, une force intérieure pour modifier son comportement face aux enjeux de sa vie personnelle.

Par ailleurs, au cours de ma carrière j’ai pu rencontrer des sportifs, pour certains de haut niveau.  J’ai réalisé , en les accompagnant ,  à quel point les performances, la concentration, la motivation, le calme, la confiance, l’endurance, la récupération, la douleur ou le sommeil peuvent être optimisés grâce à l’hypnose et l’auto-hypnose.

Cela m’a donné envie de faire partager cette expérience avec les sportifs en les faisant intervenir dans mes cours. Le sport est une pratique connue de tous quel que soit son niveau, en lien direct avec la santé et le bien-être. L’hypnose y a toute sa place.  Le sport et la méditation sont donc les deux axes principaux que je développe en priorité dans A-grandir.

Boris Alivon
boris.jpg

Boris Alivon

Chirurgien dentiste, enseignant, formateur en communication PNL 

Chirurgien-dentiste exerçant à Bordeaux, j’assume également des fonctions d’enseignement au sein de l’Université Victor Segalen (Bordeaux II).

 

Mon intérêt pour la communication consciente, inconsciente, et la structure des stratégies performantes, m’a amené à étudier la programmation neuro-linguistique (PNL), ainsi que l’hypnose ericksonienne et médicale. 

 

J’ai eu le souhait de partager le fruit des enseignements reçus et de mes expériences professionnelles en devenant formateur en communication.

 

Sur un tout autre plan, passionné de musique, pianiste formé au conservatoire, je mène une carrière de musicien professionnel en tant que producteur de musique électronique et directeur du label de musique électronique que j’ai crée.

Franck Diemer
Capture d’écran 2019-12-18 à 17.04.48.

Franck Diemer

Professeur

Dr. Diemer a obtenu son doctorat en chirurgie dentaire en 1995 à l’Université de Toulouse.

Il est titulaire d’une maîtrise en Science Biologique et Médicale (1998), d’un Diplôme d’Études Approfondies en pédagogie (2001) et d’une thèse de l’Université Paul Sabatier (2006).

Il est professeur à temps plein et chef du département d’Odontologie Conservatrice et Endodontie (OCE) à la Faculté de Toulouse.

Il est membre du Collège National des Enseignants en OCE et de la Société Française d’Endodontie (SFE). Il est aussi membre du comité scientifique et chargé de mission de la faculté de chirurgie dentaire de Toulouse.

Dr. Diemer a un exercice hospitalier à temps plein et est rattaché à l’Institut Clément Ader

(Surface, Usinage, Matériaux et Outillage – UMR CNRS 5312).

Il a présenté de nombreuses communications et publié de multiples articles nationaux et internationaux.

 

Johan
johan_edited.jpg

Johan Le Milinaire

Masseur Kinésithérapeute

Je m'appelle Johan Le Milinaire, j'ai 43 ans, et je suis masseur-kinésithérapeute depuis 2004, année où j'ai obtenu mon diplôme d'état. Comme chacun d'entre nous, j'ai des qualités et des défauts, et parmi eux, ce qui me caractérise le mieux est la curiosité. Personnellement je n'ai jamais pu la considérer comme un défaut! Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été intéressé par le monde qui nous entoure. L'observer, le comprendre a toujours été, pour moi, très important. C'est donc très naturellement que je m'engageai sur la voie des études scientifiques, puis médicales et paramédicales.Voilà résumé mon parcours scolaire.

Pour autant, il m'est apparu assez tôt au cours de mes études que l'efficacité du soin ne dépendait pas tant de l'efficacité de la technique en elle-même, que de la façon dont celle-ci était mise en oeuvre, cette application dépendant de la façon dont le patient se l'appropriait. Ici interviennent de multiples facteurs tels que compréhension et motivation par exemple, mais qui pour une grande part relèvent d'un domaine peu ou pas étudié par les professionnels de santé: la communication thérapeutique. Bien sûr chacun fait son expérience sur le tas, peaufinant son positionnement empiriquement, et je n'échappai pas à la règle.

Poussé par une amie dentiste, et sentant bien mes propres limites dans le domaine de la communication thérapeutique, je m'inscrivis en 2017 à une initiation à l'hypnose médicale. Essai concluant. Dès 2018, j'intégrai la formation.

Je posai alors des bases scientifiques sur les découvertes empiriques que j'avais pu faire lors de ma pratique professionnelle, dans le domaine de la communication thérapeutique, mais je découvrais surtout, dans l'hypnose médicale, un outil facilitateur, dont la polyvalence le rendait utilisable à chaque étape de la rééducation, de l'interrogatoire du bilan jusqu'à l'optimisation du geste sportif. Il s'intégrait d'autant mieux à ma pratique, qu'en tant que processus dynamique interpersonnel, il correspondait parfaitement à l'idée que je me fait de la kinésithérapie.

Bien que tout ceci soit encore récent, ma pratique a considérablement évolué, et je continue encore à apprendre et me former. Je suis curieux, on ne se refait pas ...

bottom of page